Siège Central d’Afrique, en Angola

Bonjour à tous!

Vous allez bien? Dieu merci! Et, grâce au Messie Meishu-Sama!

Mes compliments aux femmes pour le mois de mars!

J’aimerais remercier du fond du cœur le dévouement, l’effort inlassable de chacun de vous en vue de l’expansion de l‘Œuvre Divine en Angola et dans tout le continent africain.

Aujourd’hui c’est un jour très spécial. Nous avons la permission de commencer le mois de mars, le mois dédié aux femmes, qui ont beaucoup de patience pour nous endurer, nous les hommes, n’est-ce pas? Nous avons la permission de commencer le mois en remerciant Dieu!

Nous avons ici des invités illustres. Ce sont des policiers, des pompiers, des militaires, des personnes qui, dans la planète toute entière, dans tous les pays, risquent leurs vies, bien de fois perdent leur vie, laissent leur famille, pour protéger nos vies à nous. Et, bien des fois, il manque la gratitude de notre part, en tant que citoyens, envers ce sacrifice qu’ils font. C’est un métier de risque, plein de dangers. Mais, mus par un idéal, par la volonté de servir la société, ils s’acharnent dans ce service si important, pour que nous puissions vivre minimalement en paix. Alors, j’aimerais vous demander de les applaudir, ils représentent tous ces professionnels.

Merci beaucoup de votre présence et de votre soutien. Merci Beaucoup!

Je ne vous ai pas rencontré le mois dernier car j’ai eu besoin de participer au Culte Mensuel de notre Eglise en Afrique du Sud, ensuite, j’ai aussi visité le Mozambique. J’apporte le bonjour de la part de nos fidèles de ces pays! Ils prient tous et dévouent en syntonie avec vous, ils veulent participer à la construction de notre Temple Messianique, de notre Sanctuaire des Aïeux et de la Seconde Phase de l’Ecole Agricole, à partir de leurs pays, en pratiquant les trois Colonnes du Salut, diffusant le Johrei, dans ces pays aussi.

Demander de l’aide à Meishu-Sama

Là bas au Mozambique, j’ai entendu une expérience que j’ai trouvée bien intéressante sur le Ministre Aly. Il a déménagé et avait besoin de faire faire des travaux chez lui. Il a engagé un entrepreneur avec son équipe et, lorsque le Ministre a essayé de lui parler du Johrei, il n’a pas accepté. «Je ne veux pas entendre parler de ce Meishu-Sama, de cette église!» Il n’acceptait même pas de regarder la photo de Meishu-Sama, ni de recevoir la fleur, ni rien.

Un beau jour, le Ministre était à la porte de chez lui avec l’entrepreneur, celui-ci parlait à son portable. Soudain, un voleur est venu et a volé le portable et s’est échappé en courant. Alors, l’entrepreneur désespéré a regardé le Ministre: «Mon portable… Comment vais-je faire? Le Ministre s’est tourné vers lui en disan: «Demandez de l’aide à Meishu-Sama!» Alors, l’entrepreneur l’a regarde: «Moi?» Et Le Ministre lui a dit: “Demandez à Meishu-Sama de vous aider… Il s’en va avec votre portable! Demandez de l’aide”.

L’entrepreneur a regardé le voleur et a dit tout bas “Meishu-Sama!” Vraiment très bas! Le Ministre lui a dit: «Parlez plus fort» Et lui, très bas: «Meishu-Sama» Le ministre l’a orienté encore une fois: «Parlez plus fort!» Et alors, il a parlé fort: «Meishu-Sama, Meishu-Sama!»

Le voleur qui allait loin est revenu en courant, lui a rendu le portable et s’en est allé !

J’ai demandé au Ministre Aly: «Et après, que s’est-il passe?» Le Ministre a répondu: «Après ça l’entrepreneur a demandé que toute son équipe reçoive le Johrei tous les jours, avec lui » Je lui ai alors dit : «Dites-donc! C’est fort tout ça! Appeler le nom de Meishu-Sama lors des moments difficiles». 

Quoi faire pour aider quelqu’un qui a souffert un accident

Aujourd’hui j’étais heureux d’un renseignement de notre commandant. Il y a quelques jours, je bavardais avec le Ministre Cruz et nous parlions de ça: rencontrer quelqu’un qui a subi un accident dans la rue et le danger d’aller le secourir et qu’on vous taxe d’être celui qui a provoqué l’accident.

Alors, j’ai dit au Ministre Cruz «Aux yeux des hommes, si la personne est en train de mourir, et moi, je ne l’aide pas, c’est, spirituellement, une dette pour moi». Il a demandé: «Comment allons-nous faire?»

Il faut porter secours et mettre entre les mains de Dieu s’il va être mal interprété ou pas…

Mais, aujourd’hui le commandant nous a orientés sur le chemin correct pour que l’on porte l’aide. Tout d’abord, communiquer l’autorité, par téléphone, ensuite porter secours.

Vraiment, d’après ce qu’il a dit, de plus en plus il va falloir nous unir en vue de la construction d’un monde meilleur! Ce travail de grande union, indépendamment de croyance, de race de religion, de la philosophie de chacun. Le plus important est que tous sentent que chaque personne a une Particule Divine, dieu vivant dans son intérieur. Cette bonne volonté de travailler ensemble, de s’unir pour construire un monde meilleur, c’est cela qui permettra à Dieu suprême de nous utiliser dans la Construction du Paradis Terrestre.

L’importance des campagnes de nettoyage

J’aimerais vous faire des compliments pour des activités qui se poursuivent dans toute l’Afrique: les campagnes de nettoyage, de distribution de fleurs, de mise en place de Potagers Familiaux. Allons donc poursuivre dans cet effort à partir de nos foyers, dans notre voisinage, dans nos lieux de travail.

Grâce à Dieu et au Messie Meishu-Sama, de plus en plus les messianiques soutiennent la société en général pour développer ces campagnes de nettoyage au niveau de l’Afrique toute entière. Ces programmes, en plus de nettoyer les déchets matériels, nettoient aussi les salissures spirituelles. Surtout les saletés dans nos sentiments, dans nos cœurs, qui créent une fissure pour que nous pratiquions des actions liées au mal. C’est pour cette raison qu’au fur et à mesure que ces campagnes de nettoyage grandissent, la société participe avec nous, nous rendons plus clair le Monde Spirituel, pour que nos Particules Divines puissent s’épandre et être utilisées par Dieu dans la construction du Paradis. C’est un grand dévouement que j’aimerais qu’il ne s’arrête pas.

C’est intéressant qu’il y a quelques jours, aussi au Mozambique, les fidèles faisaient un nettoyage avec plus de trois-cents messianiques. Pendant le nettoyage et la distribution de fleurs, un couple passait. Ils ont reçu le Johrei et la fleur. Lorsqu’ils recevaient le Johrei, la femme a commencé à pleurer.

Elle a dit: «Nous allons divorcer, mon mari me porte dans ma famille aujourd’hui, pour me rendre à eux!» Alors les messianiques ont dit: «Entrez ici, au noyau de Johrei!»

Ils sont entrés, ils ont reçu des explications, ils se sont pardonnés et ont décidé de refaire leur mariage, ils sont devenus des fidèles de notre Eglise.

C’est une petite réponse que nous avons eu de ce dévouement de nettoyage pour un monde meilleur, de la fleur pour un monde meilleur. Poursuivons tout ceci dans l’Afrique toute entière.

Arche de Noé du XXIème. Siècle

Aujourd’hui nous avons écouté l’Enseignement du mois. Meishu-Sama parle du jugement dernier et il y a une partie où Il parle de l’Arche de Noé.

Notre cher président, le Révérendissime Tetsuo Watanabe parlait beaucoup ces dernières années sur notre besoin de construire Arche de Noé du XXIème. Siècle. Parmi ces Arches de Noé du XXIème. Siècle, tout d’abord c’est notre Sol Sacré d’Afrique. Nous nous y engageons. Il y a d’autres Arches plus grandes, qui sont les Pôles d’Agriculture Naturelle. Nous nous dévouons pour que chaque Pôle Agricole de notre Eglise devienne un modèle pour les producteurs et la société, en général.

Il y a aussi des arches qui sont les Unités Religieuses. Mais, la base de ces Arches du XXIème. Siècle ce sont nos foyers! Quel effort je fais pour que ma maison devienne une mini Arche de Noé du XXIème Siècle? Un lieu qui, malgré le tourbillon vécu par la société, puisse être un havre de sécurité, où il y a santé, prospérité, paix, où il y a le désir de servir la société, de servir l’humanité!

Meishu-Sama ne veut pas l’impossible de chacun de nous!

Ces Arches de Noé du XXI Siècle à partir de nos foyers, doivent avoir pour base le Johrei! Le Johrei est la vie de notre Eglise, il ne peut pas être pratiqué seulement lorsqu’il y a des problèmes ou la purification. Il faut que le Johrei fasse partie au jour le jour de nos familles.

C’est la Lumière du Johrei qui va, naturellement, éveiller la Particule Divine et la laisser agir librement. Laisser Dieu actionner librement au travers de chacun de nous. Mais, le local pour cette pratique du Johrei doit être préparé par un nettoyage profond et avec le Potager Familial et l’alimentation naturelle.

Chaque jour nous entendons qu’il y a une augmentation des maladies au niveau mondial. Même en Angola, 20 ans en arrière, il n’y avait pas autant de cas de cancer et d’autres maladies modernes que nous le voyons aujourd’hui. La base de ces maladies se trouve dans notre alimentation. Tout ce que nous mangeons et buvons devient la graine de notre santé ou de notre maladie.

Pour cette raison, la création de ces Arches de Noé du XXIème. Siècle ont pour base l’expansion de l’Agriculture et de l’Alimentation naturelle. J’aimerais que chacun d’entre vous ait un souci  accru par rapport à cela. D’où vient la nourriture que ma famille consomme tous les jours?

Nous sommes encore peu nombreux à produire sur les bases de l’Agriculture Naturelle. Donc, il faut que nous augmentions ce nombre de producteurs à partir de nos potagers à la maison, à partir de l’acheminement de personnes que nous connaissons et qui cultivent, qui ont un terrain plus grand, qui peuvent produire l’aliment naturel.

Nous n’allons pas attendre qu’une maladie grave arrive chez nous pour dire après: «Oh! J’ai besoin de manger des produits naturels!» Alors, l’alimentation naturelle devient thérapie. Nous avons besoin de ne pas créer la cause de la maladie, changeant nos habitudes alimentaires, en augmentant la consommation des produits naturels.

C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, tous les jours, grâce à Dieu et au Messie Meishu-Sama, le nombre d’élèves et des personnes qui cherchent notre école agricole à Cacuaco augmente. Les producteurs qui commencent à avoir contact avec notre agriculture récoltent des bonnes réponses, des bons résultats.

Mais, je sens qu’il faut davantage d’effort de chacun d’entre nous messianiques, dans le sens de faire la société prendre conscience de l’importance de pratiquer l’Agriculture Naturelle et de consommer des produits de cette agriculture dans notre quotidien.

L’augmentation de la violence dans la société est directement liée, elle aussi, à notre alimentation! Plus on ingère de la chimie, plus sale est notre sang et plus augmente la tendance à l’agressivité!

Pour que les foyers puissent avoir plus d’harmonie, il faut augmenter la consommation de fruits et légumes cultivés surtout par l’Agriculture Naturelle.

C’est l’une des activités majeures que nous pouvons développer dans le sens d’un changement de notre société, à partir de la pratique et de l’expansion de l’Agriculture et de l’Alimentation Naturelles.

Philosophie du Salut

Tous les jours, les problèmes qui surgissent dans la société montrent que nous vivons écartés des Lois de la Nature. Il y presque 20 ans, le Président Watanabe nous a offert la Philosophie du Salut, qui parle de l’éloignement des lois de la nature.

J’aimerais faire une lecture de cette philosophie. Mais, de faire cette lecture à la première personne du singulier. J’aimerais la partager avec vous.

LOI DE LA NATURE ET LA MISSION DE LA PHILOSOPHIE DE MOKITI OKADA

«Au long de trois mille ans moi, Cláudio Leal Pinheiro, je suis venu à m’éloigner de plus en plus de la Loi de la Nature, qui est la Loi de l’Univers, la Volonté de Dieu, la vérité.

Mû par Le matérialisme, qui me fait croire seulement à ce que je vois, et par l’égoïsme, qui me fait agir selon ma convenance personnelle, je suis devenu prisonnier d’une ambition démesurée et inconséquente, et je détruisais l’équilibre de la planète, créant ainsi pour moi et mes semblables la désharmonie et le malheur.

Les graves conséquences de mon  non respect des Lois Naturelles peuvent être vérifiés dans l’éducation, dans l’art, dans l’agriculture, la médicine, la santé, l’environnement, la politique, l’économie, et dans tous les autres champs de l’activité humaine.

Cette situation est arrivée à sa limite. Si je continue d’agir ainsi, c’est certain que je finirai par détruire la planète et moi-même.

La Philosophie de Mokiti Okada a pour but de m’éveiller, me mettant en garde quant à cette triste réalité. Elle cultivait le spiritisme et l’altruisme, me faisant croire à l’invisible, et m’apprend qu’esprit et sentiment existent non seulement chez l’Être Humain, mais aussi chez les animaux, les végétaux et les autres êtres.

La diffusion du Johrei, le développement de l’Agriculture Naturelle et la diffusion du Beau, sont les pratiques de base de la Philosophie de Mokiti Okada qui peuvent transformer de matérialiste en spiritualiste et d’égoïste en altruiste, en restituant à la planète son équilibre original.

Son but final est de reconduire à une vie en accord avec la Loi de la Nature, à construire une civilisation nouvelle, ancrée sur la santé véritable, la prospérité et la paix.»

Alors, c’est cette réflexion, basée sur la Philosophie du Salut, que j’aimerais que chacun d’entre nous fasse dorénavant. Le chemin vers le changement de notre société commence par moi, commence par cette transition à l’intérieur de nous-mêmes, d’égoïste vers l’altruiste, de matérialiste vers le spiritualiste.

Meishu-Sama nous apprend que tout problème compliqué englobe toujours l’égoïsme et l’attachement! Et, une des formes de retirer l’égoïsme de notre intérieur c’est se soucier de rendre notre prochain heureux. Planter cette graine de bonheur par des actions au jour le jour; c’est ça qui change mon destin, celui de ma famille, celui de la société.

Expérience de foi de la province de Bié

Quelques semaines en arrière, j’ai reçu un rapport d’une fillette de 10 ans, de la province de Bié qui, lorsqu’elle a connu l’Eglise, le père avait abandonné la mère. Elles souffraient de faim chez elles. La fillette avait divers conflits à l’école, était malmenée et avait des problèmes de santé, avec des inflammations dans son corps.

Elles ont commenté à fréquenter notre Eglise et à recevoir le Johrei. En tant que fidèles, sa mère lui a dit: «Ma fille, nous allons nous occuper à faire ce qu’on nous oriente. Rendre les personnes heureuses!»

Puisque chez elles il avait un potager, elles passent à cultiver beaucoup de fleurs et tous les jours cette petite faisait 50 fleurs de lumière et les apportait à l’école, les distribuait sur le chemin, dans la rue, aux voisins. En un mois elle a distribué plus de 1.500 fleurs de lumière qu’elle avait récoltées et réalisées!

Alors, ses camarades qui la méprisaient auparavant, maintenant lui parlent, tout comme les professeurs. Les parents de ses camarades sont allés la voir en disant: «Ça alors, depuis que mon fils a commencé à apporter cette fleur que tu lui donne, notre maison est devenu plus harmonieuse! C’est une bonne chose ce que tu fais!»

Sa santé aussi s’est améliorée. La mère a commencé une affaire, a commencé à avoir des bénéfices et elles n’avaient plus faim. Quelque temps après, le père est allé voir la mère, lui a demandé de le pardonner et ils se sont réconciliés. Maintenant, elle et sa mère ont déjà reçu l’Ohikari et appliquent le Johrei en tant que fidèles de notre Eglise!

Une fille de 10 ans d’âge a changé le destin de sa famille, par cette pratique de l’amour altruiste, de s’occuper tous les jours de rendre quelqu’un heureux.

Allons-nous suivre son exemple? Je crois que nous tous, unis, nous suivons cet exemple, rapidement nous allons matérialiser la construction de notre Sol Sacré d’Afrique.

Merci beaucoup! Bon dimanche et bonheur à vous tous!

Merci beaucoup à tous!

Presidente da Igreja Messiânica Mundial de África, Ministro Claudio Cristiano Leal Pinheiro

This post is also available in: Portugais - du Brésil, Anglais