Visite de Kyoshu-Sama au Membres de la Région de Chabu, au Japon

Centre de Perfectionnement de Gifu – 17 mai 2014

Église Régionale de Nagoya – le 16 et le 18 mai 2014

Tout d’abord, j’aimerais remercier le Président Kobayashi et le Révérend Kato, directeur de la Région de

Chabu des chaleureuses et sincères salutations qu’ils viennent de prononcer. J’ai pu ainsi connaitre à quel point vous vous êtes engagés et dévoués jusqu’à présent pour faire en sorte que cet événement soit un grand succès. Je suis profondément ému par vos efforts.

À vous voir, vous les membres de la région de Chabu, d’ici de l’autel, je sens que vous êtes réunis en un seul, au nom de Meishu-Sama. Je suis certain que Meishu-Sama éprouve une immense joie que cet événement soit réalisé avec autant de succès. Je vois presque son grand sourire. Je suis sûr aussi que beaucoup de nos pionniers, y compris le cher révérendissime Watanabe, sont très heureux que ce jour-ci soit finalement arrivé.

Je suis particulièrement heureux d’entendre qu’en tant que préparation à cet événement, chacun d’entre vous se soit engagé dans une pratique complètement nouvelle dans le but d’assimiler le sentiment de Dieu, qui est auprès de Meishu-Sama. J’aimerais vous exprimer ma plus sincère gratitude de votre effort et, en même temps et avec vous tous, j’aimerais louer Dieu et Meishu-Sama qui nous ont conduits à nous engager dans cette nouvelle pratique.

Maintenant, j’aimerais vous dire que Dieu est le Créateur de nous tous, les êtres humains et aussi le Créateur de toutes les choses. Au tout début de la Création, avant toute chose, Dieu a créé le paradis. Là, Il a conçu nos âmes, nos particules divines.

À ce moment-là, nous avons été bénis avec la lumière de Dieu et nous avons brillé avec éclat comme des particules divines ou, en d’autres mots, comme des enfants de Dieu sacrés. Et là, au paradis, tout comme aujourd’hui, nous étions maintenus par la Respiration de Dieu, inspirant et expirant ensemble avec Dieu et Meishu-Sama. Même que vous ayez oublié ceci, la place où vous appartenez réellement, votre véritable foyer, c’est ce paradis sacré qui existe à l’intérieur de vous. Et votre « moi » véritable existe dans ce paradis. Ceci n’est pas une hypothèse ou  une imagination ; c’est un fait.

Après avoir créé nos particules divines, Dieu, en choisissant le temps et l’endroit correct pour chaque individu, nous a envoyés sur Terre, Il nous a attribué une auto-conscience – cette perception du « moi » qui est unique pour chaque individu.

Nous assumons cette perception du « moi » qui nous appartient et nous pouvons l’utiliser comme bon nous semble. Pourtant, il faut que vous le sachiez : cette perception du « moi » est, elle-même, une précieuse création de Dieu.

Je suggère que vous acceptiez ce fait et que vous pensiez, chaque fois qu’il est possible, au véritable propriétaire de votre auto-conscience : Dieu. C’est Lui qui désire avec ardeur accueillir nous tous, les êtres humains, dans Son paradis – la Source de toutes les créations de Dieu – et devenir Ses propres enfants et nous concéder la vie éternelle. Ceci est pour nous une glorieuse  bénédiction, nous que ne connaissons que la vie terrestre, la vie qui nous est donnée  par nos parents physiques !

Allons donc mériter ce grand amour de Dieu, en nous livrant de retour, ensemble avec notre auto-conscience, à notre propriétaire originel, le Créateur. Nous allons retourner au paradis qui existe au point central de notre auto-conscience, et recevoir humblement la vie éternelle de Dieu et servir joyeusement dans notre véritable mission en tant qu’être humain – renaître en tant que fils de Dieu.

En suivant l’exemple de Meishu-Sama, il nous faut reconnaitre l’unique Dieu comme Père de la vie et Lui dire : « Jusqu’à présent j’ai vécu dans la croyance que j’étais, moi-même, le maître de ma vie, Sil Vous plaît, pardonnez-moi ce grave péché. Le véritable propriétaire de ma vie c’est Vous, Dieu, qui habitez à mon intérieur, comme ma vie éternelle.  En tant qu’une personne liée à Meishu-Sama, je Vous livre ma vie Seigneur. S’il Vous plaît, si telle est Votre volonté, laissez-moi vivre dans Votre vie éternelle et, ensemble avec tous les ancêtres liés à moi, conduisez-moi dans le chemin de la renaissance en tant que Votre fils. »

J’aimerais que vous sachiez qu’exprimer ces mots c’est la façon de correspondre à l’amour de Dieu, qui a toujours voulu vous élever en tant que Ses enfants.

Meishu-Sama nous a appris que « chaque individu doit devenir un habitant du paradis ». Lorsque nous pensons au sujet de qu’est-ce que c’est être un habitant du paradis, peut être nous imaginons une personne qui est toujours en paix et qui est contente de sa vie. Mais, je vous dis que, puisque notre véritable foyer est, en réalité, le paradis, nous sommes déjà des « habitants du paradis » indépendamment du fait que notre vie puisse sembler oh combien difficile.

Je répète : Meishu-Sama a dit qu’il nous fait devenir des « habitants du paradis ». Par ce message, Meishu-Sama veut que nous percevions où habitons-nous réellement ; que nous nous souvenions de l’époque où nous tous nous servions Dieu au paradis avec Meishu-Sama ; et, que nous vivions notre vie ayant confiance, comme des habitants du paradis.

Même lorsque vous recevez une purification sévère, vous êtes au paradis en servant Dieu en tant « qu’un habitant du parais ».

A vrai dire, c’est exactement au moment où vous pensez que vous êtes en train de recevoir une purification, que vous servez Dieu comme des habitants de Son paradis. Car c’est par votre souffrance, qu’elle soit physique ou mentale, que Dieu peut purifier et sauver l’humanité toute entière et tous les ancêtres qui sont toujours ensemble, comme un seul, avec chacun d’entre vous. Soyez braves. Recevoir une purification c’est signe que vous êtes utilisés dans l’œuvre de salut de Dieu en tant « qu’habitants du paradis ».

Et, souvenez-vous : Meishu-Sama est notre exemple. Il est au paradis, il sert Dieu avec diligence en tant qu’habitant du paradis. Et si vous désirez, vous aussi, servir Dieu auprès de Meishu-Sama au paradis dans l1’œuvre de salut de Dieu, avant tout dirigez vos cœurs au paradis intérieur, en parlant à vous-mêmes : « Comme une personne liée à Meishu-Sama moi-même, avec toutes les choses, je reviendrai au paradis, qui est la demeure véritable de ma vie, conscience et âme ».

Et, poursuivez : « Si c’est Votre volonté, s’il Vous plaît, Dieu, acceptez-moi et tous ceux qui sont liés à moi dans Votre paradis. Acceptez-nous comme des personnes qui ont déjà été pardonnées et sauvées. Je livrerai tout entre Vos mains, au nom de Meishu-Sama. Ainsi, s’il Vous plaît, utilisez-moi dans Votre œuvre. J’y servirai. Et, que cette bénédiction soit partagée avec tous. »

J’aimerais que vous sachiez que proférer ces mots ou émettre ces pensées dans votre mental, se sont de pratiques très importantes que vous pouvez faire au jour le jour en tant que des fidèles de Meishu-Sama, plus particulièrement lorsque que vous serez en purification.

Après ma conférence je vous donnerai des graines de fleurs.

Et, en parlant de graines, il ne faut jamais oublier que nous avons une graine à notre intérieur. C’est la graine concédée par Dieu à chacun d’entre nous, qui s’appelle la « particule divine ».

Ainsi que la graine de fleur qui est programmée pour fleurir et fructifier, notre graine de la « particule divine » est programmée par Dieu pour que nous renaissions comme des fils de Dieu, comme des messies.

Lorsque vous aurez planté et que vous soignerez la graine que vous recevrez aujourd’hui, souvenez-vous que Dieu aussi, il prend soin que vous par Son grand amour, vous renaissiez. En recevant cet amour de Dieu et de Meishu-Sama, qui est un avec Dieu, nous allons fructifier notre renaissance comme des véritables enfants de Dieu. Ainsi, je suis sûr que Dieu ira nous accueillir avec plaisir dans Son glorieux paradis.

Jusqu’à présent, nous ne connaissions que la respiration de l’ère de la Nuit, la respiration de notre corps physique. Pourtant, comme des personnes liées à Meishu-Sama, il nous faut nous réveiller de notre long sommeil et recevoir la Respiration de l’Ère du Jour – l’éternelle Respiration de Dieu qui nous a été concédée au paradis, bien avant que nous descendions sur Terre. Donc, à partir d’aujourd’hui, nous allons servir Dieu avec joie, unis à la nature toute entière, à tous les ancêtres et à la respiration de Dieu.

Merci beaucoup.