Bonjour à tous ! (bonjour !)

Comment-allez vous ? (grâce à Dieu et au Messie Meishu-Sama !)

Merci beaucoup pour la présence de tous.

 Je voudrais remercier du fond du cœur pour l’effort pour le dévouement de chacun de vous en faveur de l’œuvre Divine en Angola sur tout le continent africain.

Grâce à Dieu et au Messie Meishu-Sama, nous continuons à avoir, chaque jour, la permission, des expériences qui  nous guident vers notre renaissance de nouveau comme véritables fils de Dieu.

Je suis très émotionné, cette semaine, quand je suis arrivé à notre future Sol Sacré de Cacuaco. Je voudrais vous communiquer que les premiers piliers du Temple Messianique ont commencé à être élevés au Sol Sacré de Cacuaco.

Félicitations à tous pour cet avancement ! (Applaudissement)

Il ya deux semaines, je suis revenu de la visite des Sols Sacrés du Japon où nous vous avons représenté, ensemble avec la caravane, au culte du Paradis Terrestre. Le culte a été réalisé par le Président Mondial et avait connu la participation de notre Leader Spirituel Kyoshu-Sama.

Nous avons reçu le johrei de Kyoshu-Sama, nous avons suivi ses orientations, comme vos représentants et représentants de tout le continent africain et nous avons reçu beaucoup de force pour pouvoir avancer ici avec la construction de notre Sol Sacré, avec la formation des Foyers de Lumière pour tout notre continent.

Au Japon, j’ai eu la permission d’arriver jusqu’au Sol Sacré de  Kyoto, et j’ai pu visiter aussi le Mémorial Mokiti Okada  qui a été inauguré le 8 avril dernier. Ce Mémorial est un musée où sont exposés les œuvres de Meishu-Sama, et ses  objets personnels. J’ai senti une très grande émotion pour la beauté du Musée, pour l’ambiance et quand je suis entré dans la salle d’exposition, quand j’ai vu les objets du Messie Meishu-Sama, les œuvres d’art qu’il a collectionnées, j’ai senti une très grande joie et que nous sommes entrés dans une nouvelle phase où l’exemple pratique, des croyances, la vie quotidienne de Mokiti Okada, du Messie Meishu-Sama, vont être de plus en plus connu par toute l’humanité.

Avec ce Mémorial en hommage du Fondateur, au Sol Sacré de Kyoto, qui représente l’élément Terre, j’ai senti que Meishu-Sama est resté plus proche de nous ici en ce monde matériel afin que nous suivions son exemple : cherchons chaque fois à nous approcher  de Lui chaque jour par notre sincérité en pratiquant ce que Lui pratiquait, que nous vivions comme Lui vivait pour le bien du prochain et du monde.

Réellement, je souhaite que tous les messianiques, non seulement de l’Afrique, mais aussi du monde entier, aient la permission de visiter les sols sacrés, au moins une fois dans leur vie, afin de pouvoir remercier pour la mission qu’ils  ont reçue, de connaitre là où le Messie est né et connaitre ces premiers prototypes , où il a planté la semence du Monde du Jour, de la véritable civilisation du Paradis Terrestre.

C’est très bien que nous ayons  cet objectif et que nous nous souvenions que tout a commencé là avec le Messie Meishu-Sama et aujourd’hui ça se repend dans le monde entier. Ici en Afrique, nous avons eu cette permission de construire notre Temple Messianique, notre premier Sol Sacré sur le continent. Et comme j’ai l’habitude de vous le dire, la construction de notre Sol Sacré est la construction de notre foi. La foi qui nous a guidés jusqu’aujourd’hui est très bonne. Mais, désormais nous devons atteindre un autre niveau de «  nous dévouer », de compromis avec le Dieu Suprême, avec le Messie Meishu-Sama.

L’enseignement d’aujourd’hui, que nous étudions a pour titre : « s’en remettre à Dieu ». Nous le lirons durant le mois. Mais en dehors de ce que Meishu-Sama a dit là-bas, dans le discours que notre vice-présidente nous a lu aujourd’hui, prononcée au Sol Sacré d’Atami, le 4 Février de cette année, Kyoshu-Sama parle d’un autre niveau de « s’en remettre à Dieu » que nous devons tous rechercher.

Tout d’abord, Kyoshu-Sama dit : « comme résultat de bonnes actions, vous pouvez avoir des éloges de quelqu’un. Mais, vous devez vous rappeler ceci : Dieu est l’unique qui doit être loué. Cependant, si vous recevez des éloges pour vos bonnes actions, remettez-les à Dieu, par ce que tout louange doit être dirigé vers Dieu ».

Chaque fois, nous sommes orientés sur ce retour de mettre Dieu Suprême au centre de nos vies, au centre de notre vie quotidienne.

Kyoshu-Sama nous oriente aussi en disant : « je sens que nous devons suivre les pas de Meishu-Sama, croire que le plan Divin a été déjà concrétisé et servir Dieu avec cette absolue confiance.

Notre confiance en Dieu n’est pas testée à travers  les grandes choses ; au contraire, elle est testée à travers les  événements normaux  de notre vie quotidienne. Dans notre vie quotidienne, nous avons des émotions diverses, comme l’anxiété, la colère, la tristesse, et la joie, liées aux problèmes de caractères bien  personnels à nous pour- des problèmes reliés particulièrement à la santé, au travail, à la famille et aux relations.

Malheureusement, nous avons tendance à traiter ces problèmes  comme personnels, particuliers, sans une quelconque  relation avec le noble effort de construire le Paradis Terrestre. Nous avons tendance à traiter ces problèmes, comme des choses routinières, que nous devons maintenir dans notre propre cœur.

Mais je voudrais que vous sachiez que c’est dans ces choses routinières et apparemment sans importance et à travers elles que Dieu est entrain de faire progresser Son plan glorieux  de création éternelle. Les problèmes particuliers et personnels ne sont pas les moindres. Ils sont en relation avec le salut de l’humanité.

Dieu a déjà pardonné tous nos péchés-péchés du passé, du présent et du futur. Il a déjà accordé le salut à tous. Comme nous sommes liés au nom sacré du Messie qui est uni à Meishu-Sama, Dieu nous considèrera comme des personnes qui sont pardonnées et sauvées.

En nous faisant rencontrer des difficultés diverses et problèmes dans notre vie, Dieu est entrain de nous laisser percevoir de quels péchés avons déjà été pardonnés et d’où avons été sauvés.

Quand apparait une difficulté ou problème dans notre vie personnelle, c’est justement un signe que Dieu a déjà accordé son pardon et son salut pour cette situation. Dieu ne tente pas de nous faire souffrir avec ça, ni de nous  juger, ni nous punir. Dieu veut que nous comprenions qu’il a pardonné cette situation et a déjà pardonné les autres- l’humanité -qui ont rencontré les mêmes difficultés. Dieu est en train de « mettre fin » à notre mode de vie d’ignorance. Rencontrer un problème c’est justement un signe que l’amour de Dieu est arrivé jusqu’à nous et à toute l’humanité.

Kyoshu-Sama nous dit que la première étape du Plan de Création est que : Dieu a sauvé toute l’humanité et tous les aïeux et nous  a délivrés de ce poids de nos péchés.

A présent nous sommes entrés dans la seconde Etape du Plan de Création de Dieu, qui consiste à recevoir toutes les personnes dans Son paradis, les créer, les éduquer afin qu’ils deviennent ses fils. La première Etape du Plan de Dieu a consisté à pardonner nos péchés. Nous avons été pardonnés, nous, nos aïeux et ancêtres. A présent, tout le travail dans le Plan Divin, c’est nous recevoir au paradis, afin de nous éduquer comme  véritables fils de Dieu.

Voulez-vous être reçus dans ce paradis ?( nous voulons !)

Oui ou non ?(nous voulons !)

Etes-vous sûrs ?(si, nous sommes sûrs !)

Voulez-vous vraiment aller au paradis ?(oui)

Alors, ce que Kyoshu-Sama nous oriente, c’est ce que doit être maintenant notre  comportement devant tous les problèmes qui se passent dans le monde: crises financières, conflits, maladies, afflictions, préoccupations…

Nous, nous devons nous souvenir, comme messianiques, quel est notre comportement devant tout ceci. Aujourd’hui, dans le monde entier, si nous suivons les informations, les gens sont de plus en sont affligés, en mauvaise humeur, désespérées, se lamentent. N’est ce pas ? (si !)

Nous, messianiques, devrions avoir la notion de ce qui parait désagréable. Les difficultés sont la clé pour notre retrouvaille avec Dieu. C’est-à-dire que quand surviennent des problèmes, nous ne pouvons pas entrer en désespoir, dans les plaintes, dans le jugement, dans la critique. La première de chose devant un problème, est de remercier, parce que Dieu est en train de montrer que c’est à travers ce problème que l’humanité est en train de vivre, que nous et toute l’humanité, nous avons été pardonnés de cette situation.

Kyoshu-Sama nous a orienté encore que :

« quand nous entendons les expressions comme ‘œuvre Divine de Meishu-Sama’,je présume que nous imaginons quelque chose comme conduire quelqu’un au johrei center, parler de Meishu-Sama à quelqu’un qui ne connait pas encore notre foi ou transmettre le johrei à quelqu’un qui n’est pas encore membre. Certainement, ce sont des formes importantes de servir dans l’Œuvre Divine. Mais je voudrais que vous sachiez qu’il y a une autre forme de servir dans l’Œuvre Divine, de Meishu-Sama et aujourd’hui, moi, je voudrais partager cela avec vous.

Pour commencer, laissez-moi souligner encore une fois que Dieu est le créateur absolu de tout. Il n’y a rien sur la terre ou dans l’univers qui n’ait été créé par Dieu.

Les choses invisibles, comme notre mental, conscience, perception de ‘moi’, aussi, sont des créations de Dieu. Bien que nous trouvions que nous pouvons utiliser notre mental, telle que nous voulons, elle appartient à Dieu, et reste sous Sa commande.

Dieu utilise notre mental  comme il le désire-en nous faisant sentir et vivre toutes sortes d’émotions au cours de notre vie : tristesse, colère, anxiété, etc. c’est pour cela que nous sentons diverses émotions dans nos vies. C’est toujours Dieu qui reste au centre de chacune de nos consciences, fait progresser Son plan divin, d’accueillir toute l’humanité, et tous les aïeux dans Son paradis, à travers l’usage de notre mental, comme son propre mental.

Comme je le dis toujours, Dieu a déjà sauvé toute l’humanité et tous les aïeux  et nous a délivrés du poids de nos péchés. C’était la première étape de Son Plan de Création.

La seconde étape de Son Plan de Création consiste à accueillir toutes les personnes dans Son paradis, les créer et les éduquer afin qu’ils deviennent Ses fils.

Afin de concrétiser la seconde phase de Son Plan de Création, Dieu nous utilise-en utilisant notre mental. C’est pourquoi, nous ne devons pas négliger ni rejeter ce que nous sentons et pensons dans notre mental. Indépendamment du fait que nos sentiments et pensées soient négatifs ou destructifs, c’est Dieu qui nous les  fait sentir pour les accueillir dans Son paradis.

Je voudrais que vous sachiez que remettre tout ce que vous sentez et pensez dans les mains de Dieu à travers Meishu-Sama, c’est uniquement une forme très importante de servir dans l’Œuvre Divine de Meishu-Sama. En vérité, je dirais que ça c’est une forme complètement neuve de servir dans une étape complètement neuve dans l’œuvre Divine- la seconde étape du Plan de Création de Dieu ».

C’est pourquoi, je voudrais vous demander que nous fassions ensemble cette pratique de remettre nos pensées, nos  souffrances qui sont dans notre cœur. Les anciens membres vont se souvenir. Mais, je voudrais que vous compreniez que quand les pensées, les sentiments négatifs surgissent en nous, nous ne pouvons pas les garder ni les alimenter. Nous devons reconnaitre que : « Ah ! C’est à travers cette souffrance que les aïeux et ancêtres de l’humanité doivent être remis à Dieu, à travers le Messie Meishu-Sama »

Meishu-Sama nous a enseigné que la racine de toutes nos souffrances réside dans l’égoïsme et l’attachement. A partir de l’égoïsme et de l’attachement sont nés tous les sentiments négatifs. Notre devoir est de gagner conscience que ces sentiments négatifs : ne sont pas  chose propre seulement à moi, pas seulement de mes ancêtres ! Ce sont les aïeux et ancêtres du monde qui sont en train de se manifester dans mon cœur, ou dans ma pensée pour que je les remette : « Meishu-Sama, s’il vous plait, recevez-les au paradis ». Nous devons servir en acheminant les sentiments et les souffrances avec cette conscience.

Nous allons répéter s’il vous plait :

«Moi j’élimine l’égoïsme et l’attachement. J’élimine de mon cœur les présomptions, l’ingratitude, le chagrin, l’affliction, la préoccupation, la haine, le ressentiment, l’envie, la vengeance, la jalousie, la peur.

Dieu, moi je comprends  maintenant que ce problème que je vis est exactement la situation d’où toute l’humanité, tous les aïeux,  et moi-même ont été sauvés ; et c’est exactement  le péché dont tu nous as pardonné. Ensemble avec toute l’humanité et tous les aïeux, je te remercie au nom du Messie. Au nom du Messie, qui est uni à Meishu-Sama, je te remercie Seigneur Dieu, pour avoir pardonné tous mes péchés et tous les péchés de l’humanité et de nous accueillir dans ton paradis. Je crois en ton salut. Par ta volonté, s’il te plait, accepte ce sentiment et pensée qui viennent dans mon mental. Je te les remets maintenant, à travers Meishu-Sama ».

Merci beaucoup ! (applaudissements)

Il est très important pour nous de développer cette conscience de reconnaitre les sentiments et les pensées négatifs non comme quelque chose qui devrait être caché, mais comme une opportunité pour nous d’être utilisés par Dieu dans cette nouvelle phase de création.

L’augmentation de la lumière accélère la purification. La purification est le nettoyage de tout ce qui est impure durant l’Ere de la Nuit. En ce moment de nettoyage, des situations vont arriver dans notre cœur, situations dans notre santé, dans notre travail, dans notre famille, dans nos relations, relations conjugales, entre père et enfant, avec le chef, dans l’Eglise, dans la société…

C’est important de nous rappeler en ce moment la pratique d’acheminer les souffrances, les pensées et sentiments négatifs afin que Dieu suprême et  Messie Meishu-Sama puissent nous utiliser de plus en plus pour matérialiser la construction du paradis Terrestre.

Vous avez entendu les deux expériences de foi. Vous ont-elles plu ?

(Elles nous ont plu !)

Mais encore une fois applaudissez pour les deux sœurs.

Je suis très ému  en entendant ces deux expériences pour la première fois. La première expérience de notre sœur de Kwanza-Nord, démontrant toute sa souffrance jusqu’à sa rencontre avec le Messie Meishu-Sama. Quand elle dit qu’il lui fallait recevoir 190 piqures, je me suis demandé, avez- vous pensé à cela ?,70 sachet de sérum, 20 guérisseurs et féticheurs,… toute cette souffrance qu’elle a vécue jusqu’à l’arrivée au johrei center.

Chacun de nous a des milliers d’expériences de foi à raconter, si nous les rassemblons. C’est pour quoi, il  très important que quand  nous écoutons une expérience de foi, nous nous souvenions de là où Meishu-Sama nous a tiré et que nous soyons attentifs. Pourquoi ? Plusieurs fois, à cause d’un problème, nous souillons le cœur et nous oublions  tout ce que Meishu-Sama a fait pour nous. Et là, nous gardons l’ohikari, nous arrêtons de transmettre le johrei, nous ne nous préoccupons plus d’accumuler les vertus, nous ne nous préoccupons plus de nous dévouer, nous entrons dans les lamentations, en nous plaignant de Dieu, de la vie, du monde ….

Nous, messianiques, nous connaissons déjà le Messie, Meishu-Sama.  Notre niveau de compromis devrait Etre autre.

Par la pratique que j’ai faite aujourd’hui avec vous, je voudrais que chacun prépare bien son cœur pour notre prochain Congrès du Réseau du salut, le 23 août prochain. En faisant cette pratique et en suivant l’exemple de deux sœurs qui ont fait leur témoignage aujourd’hui, nous serons utilisés par le Messie, pour rendre notre prochain heureux.

En nettoyant notre cœur, en renouvelant notre compromis avec la pratique des trois colonnes du salut dans la vie quotidienne.

La sœur a commencé par chercher à être utilisée par Messie Meishu-Sama, afin de commencer la Construction du Paradis Terrestre dans son milieu de service. Même avec la fleur, on disait qu’elle ne pouvait pas, c’était quelque chose de magie, mais elle a pensé : « comment vais-je apporter le Messie pour les rendre heureux ?»

Celui qui veut, trouvera toujours un chemin ! Celui qui ne veut pas, trouve toujours une excuse pour ne pas le faire. Elle pouvait dire : »ha Ministre, j’ai tenté d’être utile à mon service mais on n’accepte pas la fleur.

On n’acceptait pas la fleur ! Mais elle a dit : « de la manière que  Meishu-Sama m’a sauvé, je dois aussi servir pour la félicité des autres.  Meishu-Sama a permis de me développer ici au service, la façon de remercier pour moi, outre l’offrande, c’est d’être utile afin que celui qui travaille avec moi soit utile».

Avec ce sentiment, elle a commencé le potager au service. A partir du potager,  elle a commencé à changer l’atmosphère, elle est parvenue à retourner avec la fleur et a commencé à transformer la vie de ses collègues. Le Messie a commencé à l’utiliser pour rendre les autres personnes heureuses. Et delà, vous avez vu dans l’expérience, les autres aspects de sa vie, les enfants, sa vie personnelle, dans le secteur professionnel, tout a commencé à changer.

Dans la seconde expérience c’est la même chose, la jeune a commencé à s’efforcer, à visiter les maisons, accompagner les gens, … Naturellement, elle a rencontré son père d’une façon miraculeuse. C’est intéressant quand elle raconte qu’à l’hôpital,  où elle a vu l’enfant souffrir, elle l’a approché. De fois nous voyons une personne souffrir mais nous ne lui prêtons pas attention. Elle a vu la souffrance, elle avait un problème de parent à l’hôpital. Mais elle a vu la douleur de l’autre, et elle s’est approché, elle a commencé à causer avec elle et delà elle a vu qu’elle avait le même surnom qu’elle.

 A partir de là, elle a rencontré son père pour la première fois dans sa vie, en découvrant que elle aussi est membre de l’Eglise Messianique Mondiale dans une autre province.

Le chemin de retour à Dieu commence par la gratitude et est suivi de la pratique de l’altruisme, de la volonté de rendre notre prochain heureux.

Quand nous reconnaissons que la vie, le travail, la famille, tout, nous a été concédé par Dieu afin de servir l’humanité, naturellement, notre vie professionnelle va progresser, notre vie  familiale, sentimentale, tout va progresser en accord avec notre sincérité, le fait de nous remettre à Dieu.

Je voudrais que vous réfléchissiez sur ces points.

Nous allons préparer nos cœurs, nos maisons, préparer quelqu’un qui ne connait pas Meishu-Sama, à acheminer pour la première fois au Congrès, le 23 août prochain, ici au siège central d’Afrique.

Merci beaucoup, bonne mission à tous !

Merci beaucoup à tous !

This post is also available in: Portugais - du Brésil