MESSAGE DE NOUVEL AN

KYOSHU-SAMA

1er JANVIER 2017

IMG_5464

Envelope par l’amour et la grâce de Dieu, je le remercie, par ce que nous débutons une glorieuse année de plus avec les humbles serviteurs. Avec vous tous, fidèles du monde entier, je voudrais exprimer à Dieu et à Meishu-Sama qui est ensemble avec Lui, mes vœux les plus sincères pour cette heureuse et nouvelle année.
Bonne année !
Avec profond respect et crainte de Dieu, j’affirme qu’à l’intérieur de chacun de nous existe une conscience qui est la source de toutes choses. C’est la Conscience de Dieu, Le Créateur, Sa vie éternelle. Elle nous remplit et remplit toute la Création. Rien n’existe ou n’est créé sans Elle. Meishu-Sama a reconnu cette Conscience comme Dieu.
L’objectif de Dieu dans la Création est que nous naissions Ses fils, afin qu’il devienne notre Père. Pour cela, Dieu, qui est dans notre intérieur, a préparé le Paradis avant de commencer l’Œuvre de la Création de tout l’univers. Après avoir préparé le Paradis, Il y a conçu les esprits qui deviendraient toutes choses dans l’univers et aussi les esprits divins qui deviendraient plus tard les êtres humains. C’est à cette époque que Dieu a inscrit profondément le nom : « Messie » dans l’esprit divin de chacun de nous, dans l’âme de chacun de nous.
Alors Dieu a poursuivi la Création de tout l’univers en envoyant, de son paradis, Ses esprits de toutes ces choses afin qu’ils forment le monde visible. Ces esprits ont été créés pour évoluer, en devenant les réceptacles, capables de recevoir un esprit divin et devenir des êtres humains. Quand ce processus de création a atteint sa maturité, Dieu a décidé d’envoyer ces esprits divins sur la Terre et les a insérés dans ces réceptacles, en créant ainsi, les êtres humains, chacun avec son propre sens d’individualité.
Pourquoi sommes-nous devenus êtres humains, ayant chacun son sens propre d’individualité ? Parce que nous devons prendre une décision consciente, par libre arbitre de retourner au Paradis-notre véritable foyer- et reconnaitre que Dieu est notre véritable Père. Dieu veut recevoir chacun de nous dans son Paradis et veut que nous naissions de nouveau comme Ses propres Fils-de Messies. Dieu veut que nous le servions au Paradis et que nous héritions, comme Ses Fils, Son Œuvre Divine. Voilà le sens de la Création de Dieu, et nous, nous devons savoir que Lui, a déjà terminé tout le travail de la Création au Paradis. Il a déjà tout terminé.
Nous, nous avons ignoré que Dieu est dans notre intérieur et qu’il a déjà tout terminé pour nous. Nous ne l’avons pas pris au sérieux, nous lui avons désobéi, nous avons répugné Sa conscience et nous l’avons utilisée comme si elle était nôtre. Nous l’avons utilisée dans le passé et nous l’utilisons encore aujourd’hui pour notre propre bénéfice comme critère convenable pour juger ce qui est bien ou mal.
Pourtant, nous, nous avons péché contre Dieu. Cependant, par son amour et grâces, Dieu nous a apporté le salut et nous a pardonné parce qu’il veut nous recevoir dans Son Paradis comme Ses propres Fils.
L’amour de Dieu est en nous. Son pardon est en nous. Le nom « Messie » est enregistré dans notre intérieur. Maintenant, Dieu est en train de nous créer et éduquer afin que nous puissions naitre de nouveau comme Ses fils. Jamais nous pourrons oublier que nous sommes sauvés et pardonnés seulement par le nom « Messie ». Nous allons nous souvenir de cette vérité , nous repentir et accepter le nom « Messie » qui est déjà inscrit sur chacune de nos âmes.
C’est Dieu et non pas nous, qui mérite le nom Messie. Dieu en a besoin pour pardonner, nous accueillir de retour dans son Paradis et devenir notre Père. C’est pour cela que le nom Messie est important pour nous- parce que, au-dessus de tout, ce nom est important pour Dieu.
Meishu-Sama a attribué une grande importance au nom Messie. Au début, en 1935, quand il a créé notre Eglise, Meishu-Sama a introduit le nom de Kannon dans la dénomination de l’organisation, Association Kannon du Japon. En 1950, Meishu-Sama a changé le nom de l’organisation en Eglise Messianique Mondiale en remplaçant l’appellation Kannon par celle de Messie.

A cette époque, Meishu-Sama a écrit un poème du style tanka qui dit :
Le monde se trouve dans une impasse,
Et n’a pas où aller.
Que deviendra ce monde sans l’apparition
De l’Eglise Messianique Mondiale ?
C’est également à cette époque que Meishu-Sama a commencé à être appelé religieusement « Meishu-Sama ». En rapport avec le nom Messie, Il dit : « le son spirituel du mot Meishu est très semblable à celui de Meshiya (Messias en japonais). Meishu peut devenir un jour Meshiya ». En 1950, Meishu-Sama a composé différents poèmes du style tanka sur le thème « Messie » :
Comme est majestueux !
Le nom de Bodhissattva Kannon
Un Dieu de Grande Miséricorde
et Compassion- a évolué vers le nom de Messie !

L’heure est arrivée où Dieu
Commence à révéler Sa véritable face.
Il s’est dépouillé de son masque de Kannon
Et est en train maintenant de naitre comme Messie.

J’abandonnerais le nom de Bodhisattva Kannon.
A partir de maintenant j’apporterai le salut au monde
Par le nom du Messie.

Je vous le dis mes fidèles,
Ne sous-estimez pas et souvenez-vous que
Le nom sacré de grand Messie est le nom
Qui apporte le salut à la fin des temps.

Kannon a évolué vers Messie. L’essence et la véritable nature de Kannon a toujours été de Messie. Il est vrai que Meishu-Sama a utilisé différents noms sacrés notamment Kannon , Miroku, Izunome. Mais pour Meishu-Sama, tous ces noms ont évolué vers un seul nom-Messie.
Le 19 Avril 1954, deux mois avant de décéder, Meishu-Sama a souffert de l’effondrement avec les symptômes d’une attaque cérébrale. Quelques semaines plus tard, le 5 juin, Meishu-Sama a dit à ses fidèles que cet incident était un « événement réellement mystérieux au cours de l’œuvre Divine et que Lui était né de nouveau comme Messie. Dix jour après, le 15 juin, Meishu-Sama a réalisé « la cérémonie Provisoire de la célébration de la Naissance du Messie » et nous a démontré qu’un être humain est capable de naitre de nouveau comme un fils de Dieu, comme un Messie.
Ce Meishu-Sama qui est né de nouveau comme Messie est en chacun de nous. Il est toujours en train de nous appeler, en disant « imitez-moi ! suivez mes pas ».
Tout de suite après avoir fondé notre Eglise en 1935 , Meishu-Sama a écrit le poème suivant, préface de la première édition du Monde de la Lumière Divine, la revue institutionnelle de l’époque :
Dieu es Lumière.
Là où il y a la Lumière, la félicité et la joie sont abondantes.
Dans l’obscurité, demeurent le conflit, la pauvreté et la maladie.
Vous qui désirez la Lumière, et la prospérité, venez !
Venez à la Lumière et invoquez le nom de Bodhissattva Kannon !
Ainsi vous serez sauvés.
Meishu-Sama a terminé ce préface en écrivant: “ invoquez le nom de Bodhissattva Kannon! Ainsi vous serez sauvés ». Ce préface fut écrit en 1935 mais comme maintenant nous savons que Kannon est devenue Messie, ce passage devrait être changé comme suit :
Invoquez le nom du Messie ! Ainsi vous serez sauvés
Ainsi nous devrions nous diriger vers Dieu en invoquant le nom « Messie », si nous voulons recevoir le salut. Et Meishu-Sama est dit que nous devons retourner à Dieu, là où il y a la Lumière. Cependant, nous allons retourner au Paradis, à Dieu, à la Lumière, au nom du Messie qui est uni à Meishu-Sama. Ainsi nous pourrons atteindre le véritable salut en naissant de nouveau comme fils de Dieu.
Meishu-Sama nous a enseigné qu’il allait construire le Paradis sur Terre, projeter le Paradis sur la Terre. Quand nous utilisons ces mots, nous assumons automatiquement qu’il y a des endroits sur la Terre où le Paradis n’est pas encore concrétisé et où les êtres humains devraient emmener le Paradis ou la Lumière. Assumons que les ténèbres existent encore sur la Terre. Assumons que seuls les efforts des êtres humains peuvent illuminer le monde et faire de la Terre un lieu meilleur. Nous pensons que cela était le sens de « construire le Paradis Terrestre ». En réalité, presque tout le monde pense de cette façon-que nous devons créer un monde meilleur. Cependant, je voudrais que vous sachiez qu’en pensant ainsi, nous avons déshonoré Dieu, parce que nous avons cru que Dieu n’a pas de pouvoir, qu’Il est en train de dormir, en admettant que l’obscurité existe sur la Terre sans rien faire de sa part.
Ça doit être corrigé! Nous, nous sommes trompés sérieusement. Dieu est en vérité tout-puissant et a déjà illuminé toute la Terre. Il a fait ce monde, un lieu parfait. Le Paradis Terrestre est déjà arrivé ! Il est déjà construit ! Sinon, pourquoi Meishu-Sama nous a enseigné la théorie de la « purification » où l’amour de Dieu existe dans les choses apparemment négatives, comme les maladies ? Oui, c’est vrai qu’il semble y avoir l’obscurité dans le monde. Cependant ne serait-ce pas le devoir des messianiques de reconnaitre que l’amour de Dieu est présent dans toute l’obscurité qu’il y a dans ce monde ? si nous ne le faisons pas, qui le fera ?
Nous avons créé un Paradis, nous avons créé un paradis terrestre à travers la reconnaissance qu’il y a la lumière dans l’obscurité, que Dieu est tout puissant, et que Son pouvoir et la lumière enveloppe tout le monde. Nous avons compris erronément les Enseignements de Meishu-Sama, de sorte que nous puissions briller, et être honorés. Cependant, n’est-ce pas notre objectif est de ne pas faire en sorte que Dieu brille et soit honoré ? Nous, d’une certaine façon, nous avons abandonné le véritable Dieu et nous avons commencé à accepter un Dieu qui est faible, qui est endormi et qui nous convient. Meishu-Sama ne nous enseigne pas un Dieu endormi ; il nous enseigne un véritable Dieu qui est le Créateur de tout. Cependant, nous allons reconnaitre que la Terre est à Lui, que la Terre est déjà enveloppée de Sa grande lumière, et retourner au véritable Dieu, à Son Paradis, au nom du Messie qui est uni à Meishu-Sama.
Nous allons nous éveiller au véritable Dieu et pour un type de foi complètement nouveau. Et souvenez-vous : c’est seulement par le nom Messie que nous sommes pardonnés et sauvés. Dieu est vivant et en chacun de nous. Dans notre intérieur, Lui fait avancer Son Œuvre Divine de faire devenir tous des êtres humains Ses propres fils. A ce Dieu, avec la nature, tous les ancêtres et toute l’humanité, j’adresse ma plus profonde et sincère louange.
Que la grâce de Dieu soit avec vous tous.