L’Église Messianique Mondiale crée et divulgue une culture spirituelle en interaction avec le développement de la culture matérielle, dans le but de construire le Paradis Terrestre.

Il n’y a pas de doute que le Paradis Terrestre est une expression qui fait référence au monde idéal, où il n’y a pas de maladie, ni pauvreté, ni conflit. Le Monde de Miroku[1], annoncé par Buda Sakyamune[2], l’arrivée du Royaume des Ciels, prophétisé par Jésus Christ, le Monde de la sérénité et de la Paix, proclamé par Nichiren[3], et le piédestal du Nectar, idéalisé par l’Eglise Tenrikyo[4], ont la même signification de Paradis Terrestre que nous proclamons.

Néanmoins, la différence est la question de temps, qui n’a pas été annoncé par aucun des fondateurs. Par l’intermédiaire de l’illumination spirituelle, j’ai eu l’intuition que ce temps est très proche. Et qu’est que cela signifie ? Que la Destruction de la Loi Bouddhique[5] prévue par Buda et de la fin du Monde ou Jugement Final, prophétisé par Jésus Christ est imminente.

Il serait heureux si le Paradis Terrestre s’établissait sans que rien ne change. Cependant, comme il s’agit de la construction d’un monde nouveau, idéal, il est pertinent effectuer un règlement de compte du vieux monde. C’est comme la construction d’une nouvelle maison, lorsqu’on a besoin de détruire la vieille maison et nettoyer le terrain.

Naturellement, il y aura des choses utiles de la vieille maison qui seront épargnées. Evidemment, cette sélection sera effectuée par Dieu. Donc, pour que l’être humain soit préservé, il faut qu’il soit utile pour le nouveau monde. De cette façon, il pourra dépasser aisément la grande phase de changement, et cela signifie, être approuvé à l’examen divin. J’expliquerai par la suite à propos de la foi comme le seul chemin pour y arriver.

Les qualifications pour dépasser  cette phase de grande transition du monde sont les suivantes: 1) être en bonne santé, libre de maladies; 2) être libre des souffrances de pauvreté; 3) aimer la paix et avoir une aversion au conflit. C’est-à-dire, être une personne capable de vivre dans un monde exempte de maladies, pauvreté et conflit.

Dieu sauvegardera ceux qui auront atteint ces trois grandes qualifications, et se servira d’eux comme des personnes capacités pour le monde qui viendra. Certainement, je crois qu’il n’y a pas des discordances entre les desseins de Dieu et les idéaux de l’être humain. Existerait-il alors un moyen d’obtenir ces trois qualifications ? Notre religion s’engage à enseigner et conduire les gens à acquérir des telles qualifications, ainsi que leur transmettre les bénédictions de Dieu.

Le 5 Septembre, 1948

________________

[1] Monde de Miroku: Reference à la venue de Buda du futur (Miroku ou Maitreya), lorsque les enseignements de Buda Sakyamuni auront été oubliés, pour indiquer le départ d’une nouvelle ère et la transformation du monde en paradis.

[2] Buda Sakyamuni: Titre référent à Sidarta Gautama (563 A.J.C. – 483 a.J.C), dont les enseignements ont donné origine au Buda en Inde.

[3] Nichiren: Nichiren ou Nichiren Shonin (1222-1282) est le nom par lequel était connu le moine bouddhiste japonais Zesho-bo Rentyo.

[4] Église Tenrikyo: Religion japonaise fondée en 1838 par Miki Nakayama (1798-1887).

[5] Destruction de la Loi Bouddhique: fait référence à l’époque où, selon la tradition du Bouddhisme  Theravada, l’humanité oubliera les lois de conduite moral de Buda Sakyamuni.