Je m’appelle LUMBU ZANGA ZINGA FISTON, IMG_0428j’ai 32 ans d’âge et membre de l’Eglise Messianique Mondiale depuis 9 ans et je me dévoue comme responsable du réseau du salut.
J’ai connu l’église par un ami GABY, ancien sympathisant après avoir observé ma difficulté de cécité.
En effet, la difficulté que j’avais était mon aveuglement ou la perte de vue pendant 3 ans : j’étais né voyant. Dans l’intention de fructifier mes affaires et ma protection j’ai consulté des indiens-marabouts et magiciens qui m’ont fait manger un repas au poisson qu’ils m’avaient demandé d’acheter et m’ont fait passer par de différentes cérémonies. Ils m’ont fait manger également deux yeux de poissons.
Après une cérémonie de frappe à la machette partout au corps, j’ai reçu quelques orientations de leur part pour mon bien être , ma protection et la disparition en cas de danger : je devais citer un lieu imaginer en cas d’attaque pour disparaitre d’un endroit à celui mentionner.
Plus tard, j’ai commencé à perdre le contrôle de mon corps, je ne pouvais plus me diriger correctement, avec perte de mémoire jusqu’à perdre totalement la vue. Je suis devenu complètement aveugle et cela a duré trois ans. Je ne pouvais me déplacer sans l’aide d’une personne. J’étais agacé par le souci.
J’ai appliqué toutes sortes des traitements venant des marabouts comme des voisins sans parler des infirmiers et médecins sans succès. J’avais perdu tout espoir d’avenir.
Un sympathisant m’a acheminé à l’Eglise Messianique Mondiale ; après avoir exposé ma difficulté au responsable, ce dernier m’a orienté de :
– Recevoir au moins 10 johrei par jour
– Faire la réflexion profonde
– Faire l’offrande spéciale de tout ce que j’avais comme argent sur place en vue de demander pardon.

J’ai fait l’offrande comme orienté mais ce n’était pas facile de me rendre dans l’unité parce qu’à cette époque je ne trouvais pas facilement une personne pour m’aider à me déplacer et arriver à l’Eglise.
Au troisième jour de la réception du johrei, les yeux se sont miraculeusement ouverts. Chose incroyable.
C’était un après-midi et j’ai dû attendre la nuit pour rentrer seul à la maison. A mon arrivée à la maison j’étais accueilli par des cris de joie par les membres de ma famille étonnés de ce miracle.
A partir de là ma vie a commencé à changer. En poursuivant avec les pratiques les frères qui se trouvaient à l’extérieur du pays ont commencé à m’envoyer de l’argent et m’ont demandé de les rejoindre. Je pouvais me retrouver avec une somme de 1000 $ dans ma poche ;
Le responsable m’a demandé de remercier par une offrande spéciale et de me consacrant davantage à l’œuvre divine mais j’acceptais seulement par la bouche. Du fond de mon cœur je me disais qu’il fallait sortir du pays pour faire meilleur vie ailleurs. Je me demandais : à quoi sert encore l’offrande parce que je vois déjà ? Je me moquais de ces orientations.
Alors j’avais préféré faire l’offrande de la réception de l’ohikari en vue de me protéger contre les sorciers et d’éviter de tomber à nouveau dans cette purification. Je lisais les enseignements facilement, je faisais tout seul, couper les cheveux, écrire…
J’ai constaté que plus je me préoccupais à sortir du pays, plus ma vision commençait à se détériorer. J’ai pensé alors à améliorer cette vision en me rendant en consultation dans un centre médical sur base de conseil d’un frère. En appliquant les produits prescrits parle médecin, j’ai perdu à nouveau ma vision et je suis redevenu aveugle.
Malgré cela j’ai poursuivi le dévouement dans le johrei center de Mokali en transmettant intensément le johrei et en accompagnant les sympathisants.
L’année passée, Ministre m’a orienté d’ouvrir un réseau du salut. cette orientation était pour moi difficile. Je ne savais par où commencer. Le ministre m’appelait chaque jour pour savoir si j’avais commencé à transmettre le johrei aux voisins. J’acceptais au téléphone alors que je ne faisais rien. La maman me disait : et si personne ne vient ? Je pensais aussi parfois: si moi je suis aveugle qui va m’accepter ? Si les gens viennent ils se mettront où ?….
J’ai alors pris le compromis de visiter les voisins pour leur parler des miracles du johrei en me faisant accompagner par quelqu’un qui me tenait par la main. J’ai fait la marche un seul jour dans 7 maisons et j’ai transmis 15 johrei. Grâce à Dieu et au Messie Meishu-Sama, j’ai rencontré une femme qui souffrait des ulcères pendant trois mois sans marcher. Je lui ai transmis le johrei et sans tarder cette femme a connu une grande amélioration de sa santé et a été guérie. Elle est venue le lendemain à la maison pour commencer à recevoir le johrei. C’est elle qui a commencé également à parler aux voisins et à les acheminer à l’Eglise et elle a apporté la première chaise.
Les gens ont commencé à connaitre des miracles de transformation de leur vie. Mais ce qui les étonnait était qu’ils ne comprenaient pas comment un aveugle pouvait sauver les gens.
Aujourd’hui je compte 183 sympathisants dans 97 maisons. Pendant que le travail du réseau prospère, les oncles et autres membres de la famille se sont réunis et ont décidé de vendre la parcelle. Malgré ça j’ai demandé l’orientation au Ministre qui m’a dit de remercier par une offrande. J’ai fait l’offrande et j’ai fait le sorei saishi pour l’esprit de l’oncle qui avait acheté cette parcelle pour le remercier.
Les membres de la famille ont changé de projet et m’ont demandé que l’Eglise commence à louer dans la parcelle. J’ai également remercié par une offrande pour cette purification et après personne ne parlait plus de cette location.
Grace à ce dévouement, dans ma propre famille, il y a eu beaucoup de miracles : moi-même, je ne manque pas de quoi manger, je suis en très bonne santé, j’ai grossi, j’ai la paix du cœur, je ne manque jamais quelqu’un pour m’accompagner où je veux, les gens s’empressent pour m’aider. Il y a eu plus de 7 mariages successifs dans la famille, chose qui ne se réalisait pas avant ; ma mère qui avait la difficulté de voyager pour l’Angola a fini par voyager.
Les sympathisants ont vécu beaucoup de miracles dans leur vie en rapport avec leur santé, la paix et la prospérité matérielle. Parmi eux, certains sont des autorités dans l’armée ou dans la police. Les gens quittent de loin pour venir chercher mon aide, moi qui suis aveugle. Eux voient mais ils ont besoin de mon aide, moi qui ne vois pas. J’ai compris que le Messie Meishu-Sama m’a permis de voir ce que eux ne voient pas, c’est pourquoi ils me cherchent. C’est une grâce pour moi d’être utilisé à ce niveau par le Messie Meishu-Sama. C’est grâce à ce dévouement, j’ai des relations avec de grandes autorités et je suis en quelque sorte protégé par elles.
L’un de mes grands frères qui est grand catcheur en Angola nous a rendu visite à Kinshasa . Quand il est arrivé à la maison, il a trouvé la photo de Meishu-Sama au mur. Il m’a posé la question de savoir où j’avais rencontré ce Monsieur (Meishu-Sama). Je lui ai dit qu’il est Fondateur de notre Eglise : il a répliqué : « ce monsieur nous a fait souffrir en Angola en brulant nos temples de fétiche par son pouvoir. Je viens ici en RDC, je le trouve encore ?, si je le savais, je n’allais pas venir dans cette parcelle ; je comprends pourquoi en rêve, je t’ai vu entouré de beaucoup de gens et de garde-corps ; de toute les façons, toi tu ne peux pas me demander de l’argent, tu es plus riche que moi. Avec le pouvoir ce monsieur (Meishu-Sama), toi tu ne peux pas manquer de l’argent ».
Ses paroles m’ont donné encore du courage pour poursuivre dans le dévouement. Il a ajouté « cette parcelle reste sous ta responsabilité, que personne ne te dérange dans ton dévouement, je vais t’aider pour la construction dans cette parcelle». J’ai remercié par une offrande spéciale pour cette permission d’être utilisé par le Dieu Suprême et le Messie Meishu-Sama.
Je continue avec le dévouement dans la parcelle avec l’appui des membres de la famille qui reçoivent aussi le johrei. Je suis enregistré, je fais ma dime, j’ai le potager et je me prépare à recevoir l’image de Kannon. J’ai déjà acheminé 353 personnes à l’Eglise .
Je suis également joyeux que deux personnes de mon réseau du salut deviennent membres grâce au baptême de ce jour.
Cette expérience m’a appris que le Messie Meishu-Sama peut utiliser n’importe qui et dans n’importe quelles conditions. Avec la volonté, nous pouvons être utilisés par Meishu-Sama et tout obstacle tombe.
Mon compromis est de continuer à servir dans l’œuvre divine toute ma vie, et je fais chaque mois deux soeri saishi pour mes ancêtres.
Avec la permission de Dieu et Messie Meishu Sama j’assiste 183 sympathisants dans mon réseau et j’ai acheminé personnellement 353 personnes à l’Eglise et dont 30 sont devenus membres.
Je suis enregistré, j’ai un potager et je me prépare à recevoir l’Image de Kanon et à faire le pèlerinage en Angola.
Aux ministres, responsables, missionnaire et aux membres qui n’ont aidé à réaliser tout ceci, mes sincères remerciements.

Fait à Kinshasa le 05 août 2017

This post is also available in: Portugais - du Brésil