Je réponds au nom de Mboma Lamba Rombo, Untitledje suis sympathisant au Foyer de Lumière de Salongo ici à Kinshasa; j’ai 55 ans d’âge. J’ai connu l’Eglise Messianique Mondiale depuis Avril 2016 par le canal de ma petite sœur Mme Mboma Lamba Angel, membre dans cette Eglise. A cette époque, j’avais des difficultés financière et du conflit durant 9 ans avec mes frères et sœurs. Tous étaient contre moi. On ne se parlait pas ; on ne se visitait pas ; on ne mangeait jamais ensemble. Ils ne m’assistaient jamais financièrement. Ils cherchaient même à mettre fin à ma vie ; c’est ainsi qu’ils ont comploté avec quelqu’un et ont mis du poison dans la nourriture mais j’ai été sauvé à l’époque à l’hôpital.

A l’origine de ce conflit, j’étais accusé d’être sorcier  à la base de la mort répétée des membres de la famille. Chaque année on enregistrait un ou deux cas de morts dans la famille. Etant à l’époque prêtre d’une église chrétienne, ces morts étaient interprétées comme sacrifices réalisés par moi. Je n’avais pas la paix. Ce conflit m’avait plongé dans la difficulté financière. Je souffrais au point de passer une journée sans manger. Comme tout croyant je m’étais consacré à toutes les pratiques de mon ancienne église mais la solution était loin d’être trouvée.

J’étais surpris d’être appelé par l’une de mes petites sœurs, Mme Angel ; quand je suis arrivé, elle m’a parlé de l’Eglise Messianique Mondiale comme une église qui réalise beaucoup de miracles et qu’elle ne trouvait plus normal que je reste en conflit avec tous mes frères et sœurs.

Je ne pouvais qu’accepter de m’y rendre vu le calvaire que je traversais. Arrivé à l’Eglise, j’étais accueilli par le Missionnaire à qui j’ai exposé toutes mes difficultés. Il m’a expliqué que les souffrances étaient la manifestation de mes ancêtres à cause de dettes spirituelles et que la solution consistait à chercher la félicité des autres personnes.

Il m’a orienté de:

  • Recevoir au moins 10 johrei par jour;
  • Faire la réflexion profonde;
  • Faire la pratique de sonen tous les jours pour acheminer toutes ces souffrances à Dieu et au Messie Meishu-Sama;
  • Acheminer au moins 10 personnes par jour à la porte de l’Eglise;
  • Distribuer la fleur de lumière;
  • Faire le nettoyage dans les maisons des autres;
  • Faire une offrande pour remercier pour la purification.

J’ai fait un grand effort pour respecter ces orientations; je recevais régulièrement le johrei, j’ai fait la réflexion profonde en ouvrant mon cœur ; j’ai fait une offrande de remerciement pour la purification; j’ai acheminé plus de trois cents personnes à l’Eglise; comme le responsable du Foyer a la difficulté de vision, je l’aidais à se déplacer pour visiter les fidèles.

Au fur et à mesure que je m’éveillais en comprenant les objectifs de l’EMM, je commençais à savoir comment accompagner les autres sympathisants que j’ai acheminés à partir de leurs maisons. Je passais dans leurs maisons pour mettre la fleur dans leur maison, j’ai fait le potager à domicile dans plus de 100 maisons de sympathisants, je leur rappelais le programme du culte des ancêtres au Johrei Center; je faisais le nettoyage dans leurs maisons.

En accompagnant des maisons, certains sympathisants ont eu des grâces:

1)Un sympathisant qui souffrait de la tête de l’os (fémur) de la jambe droite a été guéri après une souffrance de deux ans. La tête du fémur était détruite et il ne pouvait marcher qu’à l’aide des béquilles. Il a été chez différents féticheurs et même hospitalisé sans solution; grâce à l’accompagnement, il a été guéri, il a jeté les béquilles et marche normalement après deux mois de pratiques. Il était un grand féticheur qui ne croyait jamais en Dieu mais a commencé à prier pour la première fois dans sa vie grâce à ce miracle; Il est candidat confirmé  au baptême;

2)Une dame avait une fille de 23 ans souffrant de la folie pendant une année. Après avoir subi le traitement médicale sans solution, elle a été répudiée par son mari ; grâce aux pratique de base, elle a été guérie et son mari est venu la récupérer.

3)Une autre dame avait souffert de kyste au niveau des trompes pendant 5 ans ; selon le médecin il fallait une intervention chirurgicale mais faute de moyens financiers , elle n’a pas été opérée. Elle s’est limitée à la consommation des médicaments sans solution. Après son acheminement à l’EMM et les pratiques de base, les douleurs ont disparu définitivement i; y a de cela une année. Elle a fait son offrande pour exprimer sa gratitude.

4)Une autre dame était en conflit avec son mari durant 4 ans; ce dernier ne l’assistait plus ni pour manger, ni pour supporter les enfants, ni même pour payer le loyer . Elle a commencé à souffrir de ulcères ou plaies (mbasu) aux jambes pendant 8 mois. Elle a subi le traitement traditionnel sans solution. Grâce aux pratiques de johrei, nettoyage et offrande de remerciement, elle a été sauvée; la plaie s’est cicatrisée après deux semaines. Son mari est rentré à la maison et a commencé à prendre en charge toute la famille, elle est candidate au baptême.

Au fur et à mesure que je me consacrais à ce dévouement, j’ai eu beaucoup de grâces:

1)Je gagnais la paix progressivement même sans avoir eu l’argent; la préoccupation pour l’argent m’avait quitté complètement.

2)En second lieu, la conflit qui existait entre moi et la famille avait disparu; l’harmonie est revenue d’elle-même;  toute mort qui intervient dans la famille n’est plus interprété comme un sacrifice mais quelque chose de naturelle. On se visite entre nous, on mange ensemble si on se retrouve. Même mes frères qui habitent à l’étranger ont commencé à m’appeler au téléphone. Les ma famille et mes neveux ont commencé à me fréquenter.

3)Un neveu m’a acheté une ferme que j’exploite maintenant;

4)Un autre neveu m’envoie l’argent comme assistance financière, chose qu’il ne faisait plus depuis des années ; ce qui m’a permis de donner mon offrande pour la réception de l’ohikari et j’attend le baptême;

5)Un autre neveu m’a acheté une parcelle où je vais aller habiter;

6)L’amélioration des relations avec l’ensemble de la famille m’a permis de sortir des difficultés financières énormes que je traversais.

7)Parmi les sympathisants que, j’a accompagnés trois sont confirmés comme candidats à la réception de l’ohikari.

Le responsable m’a orienté de faire une offrande spéciale d’effort majeur pour remercier de tous ces changements que j’ai vécus et je l’ai fait.

J’ai compris par tous ces miracles que l’Eglise Messianique Mondiale détient réellement le pouvoir de sortir les autres de la souffrance et que pour que nous devenions heureux, nous devons d’abord chercher le bonheur des autres; cet enseignement est une vérité immuable ;nous devons éviter en outre de penser que nos souffrances proviennent des autres personnes car le bonheur ou la malheur dépend de nous-mêmes.

Comme je suis confirmé pour passer au baptême, mon compromis est d’aller ouvrir cette Eglise dans ma province après mon baptême, pour participer au salut des autres.

Mes remerciements vont au Dieu Suprême, au Messie Meishu-Sama et à mes ancêtres pour être guidé sur ce chemin et surtout de m’avoir utilisé pour sauver les autres. Je remercie aussi les responsables, les membres et sympathisants qui m’ont suivi ainsi que ma petite sœur qui m’a acheminé sur cette voie du salut.