Après la Seconde Guerre Mondiale, des œuvres d’art japonais de haut niveau, anciennes et contemporaines ont été vendues à l’étranger. Meishu-Sama a alors collectionné ces œuvres, dans le but de les maintenir au pays et il s’est dévoué aussi à construire un Musée d’Art.

Ainsi, en 1952 le Musée d’Art d’Hakone est inauguré, situé au Sol Sacré de Hakone. Pour commémorer le Centenaire de Meishu-Sama, en 1982, on a inauguré le MOA de Beaux-arts, au Sol Sacré d’Atami.

Musée d’Art de Hakone

L’ouverture de ce musée en 1952 a eu une signification profonde puisque jusqu’alors les objets d’art étaient soigneusement gardés par de familles de rang social élevé et par une minorité d’affectionnés. Peu de gens pouvait donc apprécier ces œuvres mais, après la création du Musée  d’Art de Hakone, elles sont à la portée du public en général.

Dans le but de permettre aux visiteurs d’apprécier les œuvres dans une atmosphère de paix et sérénité, Meishu-Sama s’est dévoué au plan des moindres détails du musée. Il a choisi un emplacement où se déploie une vue panoramique merveilleuse, a réalisé le projet et a surveillé personnellement la construction.

Depuis la création du Musée MOA de Beaux-arts à Atami, le Musée d’Art de Hakone se concentre dans l’exposition de céramique japonaise médiévale de la période Jomon (10.000 AC – 200 AC), première civilisation japonaise, jusqu’à la période Edo (1603 DP – 1868 DP). Les pièces de céramique Jomon comptent parmi des pièces les plus anciennes au monde.

Musée MOA de Beaux-arts

Après la construction du Musée d’Art de Hakone, Meishu-Sama a manifesté le désir de « construire un musée de classe mondiale à Atami pour introduire l’excellent sens de beauté, naturel de la culture japonaise, vers le personnes partout dans le monde ».

Le Musée MOA de Beaux-arts à Atami est équipé d’installations modernes pour la conservation et exposition des œuvres d’art. Parmi des œuvres collectionnées il y a trois pièces considérées Trésor National du Japon, telle le Paravent aux Pruniers, et plus de cinquante cataloguées comme Important Patrimoine Culturel et encore quarante-sept autres pièces qui sont Important Patrimoine Artistique. Cette classification est réalisée par le Ministère de l’Education et Culture du Japon.

Le musée a une architecture aux lignes simples et osées à la fois. Lorsqu’ils entrent dans le hall orbiculaire, les visiteurs sont accueillis par un show de sons et lumières, qui les prépare à mieux apprécier les œuvres exposées.

En plus des galeries d’exposition, un moderne système d’illumination et de réfrigération pour préserver les œuvres d’art, le Musée MOA dispose de salles de multimédia, des dépôts pour contrôler l’humidité et la température, des installations spéciales pour les jours de pluie et pour les handicapés physiques, d’un théâtre – le Noh – qui peut accueillir 500 personnes et d’une Maison de Thé – Ippaku-an – à l’extérieur du bâtiment.

This post is also available in: Portugais - du Brésil, Anglais